• Avocat au barreau

     

    pars à la rencontre de Yves MAGEROTTE

  • L’avocat.e conseille son client avant tout litige. Il.elle cherche la meilleure solution pour son client en cas de litige, soit en le défendant dans le cadre d’une procédure judiciaire, soit dans le cadre d’une conciliation ou d’une médiation.

    En dehors de la sphère proprement judiciaire, il.elle assiste son client dans tous les aspects juridiques de sa vie quotidienne (contrat … )

     

    Tu as le sens des responsabilités ?

    Tu aimes la rigueur et tu es méthodique ?

    Tu as des talents pour résoudre les problèmes ?

    Tu aimes travailler en équipe ?

    Les technologies te passionnent ?

     

    C’est la combinaison de ces talents qui te rendra fier.e de ton métier.

    Tu veux en savoir plus sur ce métier ?

    Tu peux consulter la description détaillée du métier qui suit et en découvrir davantage sur l’informateur (c’est un spécialiste du métier qui a également accepté de répondre à tes questions).

  • L’Informateur de l'OIP :

    Yves MAGEROTTE

    Sorti de l’UCL en 1974

    Ancien conseiller de l’Ordre

    Ancien bâtonnier du Barreau de Neufchâteau

    (repris actuellement dans le barreau du Luxembourg)

  • 6 questions pour Yves

    pour en savoir plus sur le métier d'avocat.e

  • 1) POURQUOI choisir ce métier ?

     

    Le métier d’avocat est le plus vieux métier du monde. Il est en effet indispensable pour régler les rapports juridiques entre les individus et pour les protéger vis-à-vis du pouvoir. Il est le garant de nos libertés fondamentales.

  • 2) Avec QUI travaille l'avocat.e ?

     

    De plus en plus, l’avocat.e travaille en équipe. Cela est rendu nécessaire par la complexité grandissante de la législation et par la concurrence.

    L’avocat.e est un.e auxiliaire de justice. Dans ce cadre, il.elle est amené.e à travailler avec des magistrats assis (juges) ou debout (parquet), avec le greffe, avec des huissiers de justice, notaires, experts …

  • Pose toutes tes questions à Yves

    en rejoignant son équipe "Microsoft Teams"

  • 3) En QUOI consiste cette profession ?

     

    Toute personne a le droit de bénéficier des services d’un.e avocat.e.

    L’avocat.e exerce une profession libérale : son indépendance et son intégrité garantissent l’efficacité de son intervention.

    Qu’il.elle conseille, négocie ou défende, l’intervention de l’avocat.e sera empreinte du dévouement qui constitue l’honneur de sa profession.

    L’avocat.e assure le respect des droits et des libertés.

    Tenu.e au secret professionnel, il.elle est le.la confident.e de son client.

    Les intérêts du client constituent l’objectif principal de l’avocat.e, qu’il.elle privilégiera dans le respect de la loi et de la déontologie.

    Il.elle informera ponctuellement son client de l’évolution de la mission qui lui est confiée.

    Il.elle veille à parfaire sa formation afin de maîtriser la complexité et l’évolution du droit.

    L’avocat.e est à l’écoute de la société : il.elle n’ignore pas l’internationalisation des affaires et y adapte sa pratique.

    La mission de l’avocat.e est garantie par l’ordre professionnel auquel il.elle appartient et les règles que celui-ci édicte.

  • 4) OU la profession s’exerce-t-elle ?

     

    Elle s’exerce…partout.

    A priori et surtout, dans son cabinet où il.elle reçoit ses clients et prépare les dossiers.

    Ensuite, dans les différents lieux de juridiction : cour d’appel et cour du travail, tribunaux de première instance (civil ou correctionnel), du travail, de l’entreprise, tribunal de police et justice de paix.

    Enfin, dans tous les endroits où sa présence est nécessaire (expertises, vue des lieux …).

  • 5) QUAND exerce-t-on cette profession ?

     

    On peut professer dès l’obtention d’un Master en Droit délivré par une université belge, ou étrangère dont le niveau est reconnu équivalent ET après avoir prêté serment devant la cour d’appel.

  • 6) COMMENT devenir avocat.e

    et rester au top dans sa profession?

     

    Les études d’avocat.e (Droit) sont organisées dans trois universités francophones : Université libre de Bruxelles, Université catholique de Louvain et Université de Liège. Les Université de Mons, de Namur et de Saint-Louis (Bruxelles) organisent le baccalauréat. Ce sont des Master en cinq ans.

    Ces universités proposent également des formations complémentaires ainsi que des formations continues.

     

    En possession d’un Master et de sa prestation de serment, il faut trouver un patron de stage chez lequel sera accompli un stage de trois ans. Pendant ces trois ans, vous serez inscrit à la liste des stagiaires.

     

    Durant les première et deuxième années de stage, vous devrez suivre un programme de cours spécifiques à la profession d’avocat (CAPA), programme sanctionné par des examens.

     

    Au terme de ce stage de trois ans, ayant réussi les examens CAPA et sur avis favorable de votre patron de stage, vous pourrez demander votre admission au tableau de l’ordre des avocats.

     

    Une formation continue sera exigée tout au long de votre carrière.

  • Tu souhaites prendre contact avec Yves ?

    Pose-lui toutes tes questions !